Volvo Penta annonce une version plus puissante de son moteur 5 litres Stage V

Des tests approfondis dédiés à une configuration matérielle revue et corrigée révèlent que le modèle D5 de Volvo Penta, issu de sa gamme de motorisations hors-route EU Stage V, peut désormais être proposé dans une version de 175 kW (238 ch).
Volvo Penta annonce une version plus puissante de son moteur 5 litres Stage V

Moteur 5 litres Stage V de Volvo Penta associé à un système de post-traitement des gaz d'échappement.

Suite à la présentation de son concept de moteur 5 litres Stage V en 2017, Volvo Penta a apporté des ajustements à la conception de ce bloc afin d’obtenir une puissance supérieure. Après avoir mené une analyse et des essais approfondis afin de garantir un produit de haute qualité, la marque peut révéler aujourd’hui une hausse de la puissance disponible à un niveau maximum sans précédent de 175 kW (238 ch), contre 160 kW (218 ch) initialement. Les modifications mises en œuvre visent à proposer aux clients un produit encore plus performant, et la nouvelle puissance maximum a été vérifiée grâce à toute une série de tests.

« Il s’agit là d’une avancée très satisfaisante car nous pouvons ainsi proposer un produit plus abouti et plus puissant, permettant aux équipementiers d’origine d’offrir à leurs clients des machines de nouvelle génération, équipées d’un moteur optimisé, se distinguant par des performances et une productivité rehaussées », affirme Erik Lundberg, responsable produit pour les moteurs industriels chez Volvo Penta.

Un moteur repensé pour des performances rehaussées
Le moteur 5 litres EU Stage V – TAD580-582VE – est un bloc quatre cylindres. Des modifications ont été apportées au moteur de base, au choix du turbocompresseur, et au système de post-traitement des gaz d'échappement (EATS) afin de développer une puissance encore supérieure.

« La puissance accrue du moteur se traduit par de meilleures performances et une plus grande productivité de l’engin sur lequel il est monté, explique Erik Lundberg. Cela signifie que le moteur peut être utilisé dans un plus large éventail d’applications qu’on ne le pensait précédemment, ce qui constitue bien sûr un avantage pour les équipementiers d’origine et les opérateurs dont les attentes sont ainsi mieux satisfaites. En outre, cela élargit le champ des possibilités offertes aux clients qui, plutôt que d’utiliser un moteur de plus grosse cylindrée, peuvent opter pour notre D5, qui est à la fois plus petit, plus léger et plus écoénergétique, et réduire ainsi le coût total d’utilisation. »

Des performances optimisées
Au vu des nouvelles réglementations européennes relatives aux émissions des engins hors-route entrant en vigueur en 2019, Volvo Penta a repensé sa gamme de moteurs afin de proposer des solutions optimisées pour l’avenir. Le modèle D5 fait partie de la gamme des moteurs EU Stage V de Volvo Penta, laquelle comprend également les blocs D8, D11, D13 et D16. Cette gamme offre des niveaux de puissance maximum s’échelonnant entre 105 et 575 kW (143-782 ch).

Tous les moteurs, quelle que soit leur cylindrée, bénéficient d’un système d’injection à rampe commune et sont conçus pour développer leur puissance et leur couple maximum à faible régime. Il en résulte des performances optimisées, une très grande souplesse de fonctionnement, un faible niveau sonore et un rendement énergétique de première classe. En outre, tous les blocs sont dotés de l’ensemble des éléments clés du concept Stage V de Volvo Penta.

Conçu avec un système EATS parfaitement compatible
Les moteurs Stage V de Volvo Penta sont compacts, tout en présentant une configuration matérielle et des interfaces électriques compatibles avec des moteurs répondant à des normes antipollution antérieures.

Le papillon d'air d'admission, associé à un système de recirculation des gaz d'échappement sans refroidissement (EGR) et à un régulateur électrique de pression sur échappement (EPG), garantit une gestion thermique hautement efficace. Le système peut ainsi fonctionner sans avoir à injecter du carburant dans le flux des gaz d'échappement afin d’augmenter la température. Grâce à une telle approche de conception, les gaz d'échappement présentent une température optimale lorsqu’ils traversent le système EATS. La faible évacuation de chaleur par l’ensemble du système réduit le besoin de refroidissement.

Le système de post-traitement des gaz d'échappement comprend les éléments suivants : catalyseur d’oxydation diesel (DOC) ; filtre à particules (FAP - pour les modèles D5-D13) ; dispositif de réduction catalytique sélective (SCR) ; et catalyseur à rejet d’ammoniac (ASC).

Une stratégie de régénération garante d’un temps de service maximum
Les moteurs D5-D13 Stage V et le système de post-traitement des gaz d'échappement sont conçus pour fonctionner de concert dans le but de maximiser la régénération passive en mode de fonctionnement normal. L’approche adoptée par Volvo Penta pour la conception de ses moteurs Stage V exclut toute régénération à haute température étant donné que la régénération du soufre dans le catalyseur SCR n’est pas requise ; seule la régénération de la suie s'avère nécessaire pour nettoyer le filtre à particules.

« La puissance rehaussée du modèle 5 litres Stage V témoigne des efforts que nous déployons sans cesse pour développer nos produits afin de proposer les meilleures solutions possibles à nos clients, affirme Johan Carlsson, directeur technique de Volvo Penta. Les opérateurs souhaitent pouvoir exploiter au mieux leurs engins afin de bénéficier d’une productivité optimale, si bien que les équipementiers d’origine continuent de rechercher des moyens de produire et d’offrir des équipements hautes performances. Grâce à une puissance accrue et plus d’options, nous proposons une solution gagnant-gagnant. »

Volvo Penta sera présent sur le stand 6A 042 du salon Intermat de Paris du 23 au 28 avril. Pour en savoir plus sur les solutions Stage V de Volvo Penta, rendez-vous sur le site www.volvopenta.com/stagev

Image haute résolution >