Une excellence éprouvée

Depuis 2010, Volvo Penta teste sur le terrain des moteurs sur une carrière de granulats à Uppsala, en Suède. Son dernier moteur D13 Stage V a permis à la société de concassage Dalby Maskin d'économiser 15 litres de carburant par heure et d'étendre les intervalles de maintenance de 250 à 1 000 heures.

Un matin particulièrement froid à Uppsala, en Suède, l'opérateur de machine Jesper Sundström démarre le concasseur sur le site de Dalby Maskin. Le thermomètre affiche une température largement en dessous de zéro, mais le concasseur se lance et commence à ronronner, prêt pour une longue journée à réduire d'énormes blocs de roche en granulats de minerai.

Le concasseur est équipé d'un moteur D13 Stage V Volvo Penta.

« La fiabilité du moteur Volvo Penta est incroyable », constate Jesper. « Je n'ai jamais eu le moindre problème pour le démarrer, même à moins 25 degrés. Il fonctionne, tout simplement. »

Depuis 2010, Volvo Penta teste sur le terrain ses moteurs sur le site de concassage de Dalby Maskin. Ses moteurs Stage V se sont avérés extrêmement prometteurs, permettant des réductions de consommation de carburant pouvant atteindre 5 % (par rapport aux moteurs Stage IV). Cela permet non seulement de réduire les émissions de CO2, mais aussi le coût total de possession : un pas de plus dans la construction d'une entreprise prospère et durable.

« En changeant de moteur, nous avons réduit notre consommation de carburant de 15 litres par heure », précise Jesper. « Auparavant, l'intervalle de maintenance était de 250 heures. Aujourd'hui, nous n'avons qu'un intervalle de 1 000 heures pour la vidange d'huile à respecter. Et grâce au régime moteur moins élevé et à la cylindrée réduite, nous n'avons pas à changer le filtre à air aussi souvent. C'est pour nous synonyme de gain de temps et d'économies. »

Une solution testée et éprouvée
En testant les moteurs en conditions réelles, Volvo Penta s'assure que ses produits répondent aux exigences définies en termes de fiabilité, de durabilité, de performances ou d'autres paramètres. La société teste ses moteurs sur le terrain dans tous les types d'environnements extrêmes pour garantir des performances optimales quelle que soit l'application, y compris en haute altitude, sous terre et dans les climats chauds et froids.

« Tester nos moteurs ici, à Dalby, est idéal en raison du terrain poussiéreux et des conditions ambiantes difficiles », souligne Tony Funkenberg, ingénieur d'essais sur le terrain chez Volvo Penta. « Le travail est dur et exigeant, avec beaucoup de vibrations, et les moteurs tournent plusieurs heures par jour. »

Selon T. Funkenberg, la conduite d'essais sur le terrain des moteurs est une configuration gagnant-gagnant pour Volvo Penta et pour le client.

« Nous avons un retour immédiat sur les performances des moteurs et le client bénéficie d'une optimisation continue sur site. Toutes les données des tests sur le terrain sont consignées et intégrées dans les conceptions futures », conclut-il.

     

Sur le même sujet