Les groupes électrogènes marins de Volvo Penta ont 20 ans

L'année 2018 s'achève avec le 20e anniversaire des groupes électrogènes marins de Volvo Penta. Revivons ce voyage extraordinaire et voyons où certains de ces groupes électrogènes ont abouti.

1860x1050-VP-Marine-Gensets-20-Years-1

Volvo Penta produit des groupes électrogènes marins depuis 20 ans. Actuellement, ces groupes électrogènes délivrent des puissances comprises entre 62 et 477 kWe. Quelle que soit leur taille, ils sont fournis complets. Volvo Penta est fier de créer des groupes électrogènes fiables, compacts, faciles à entretenir et à installer, économes en carburant et produisant peu d'émissions. La longévité des groupes électrogènes se reflète dans leur durée de fonctionnement. L'ensemble des groupes électrogènes marins Volvo Penta totalisent près de 20 000 ans de fonctionnement, mais cela aurait fait trop de bougies pour nous. Voici quelques étapes clés à célébrer.

Garder le Groenland au chaud
Le fournisseur d'énergie public du Groenland, Nukissiorfiit, qui fournit l'essentiel de l'électricité, de l'eau et du chauffage du Groenland, a acheté 50 moteurs Volvo reconvertis en groupes électrogènes. Ces groupes électrogènes sont disséminés à travers le pays et fournissent aux habitants des villages l'électricité nécessaire pour éclairer et chauffer leurs maisons. Les groupes électrogènes marins sont la norme au Groenland, et les groupes électrogènes Volvo Penta sont reconnus pour leur fiabilité et leur durabilité. Vous voulez à tout prix éviter qu'il n'y ait pas de chauffage en hiver. Dans ces régions reculées, les groupes électrogènes sont parfois la seule option énergétique. De par leurs faibles niveaux d'émissions, les groupes électrogènes de Volvo Penta sont considérés comme le bon choix environnemental pour ce pays soucieux de la durabilité, produisant 70 % de son électricité à partir d'énergie hydraulique sans émissions.

Économies de carburant pour les ferries dans les îles Féroé
Se déplacer dans les îles Féroé n'est pas une chose simple. Cet archipel de l'Atlantique Nord est relié par une série de tunnels routiers, de chaussées, de ponts et de ferries. Lorsque l'autorité des transports publics des îles Féroé a eu besoin de remotoriser l'un de ses ferries diesel-électrique, elle a fait appel à Volvo Penta pour lui fournir de nouveaux groupes électrogènes. En 2012, après un examen approfondi, l'opérateur a choisi d'équiper le ferry Teistin de cinq unités Volvo Penta D16 MG fonctionnant à 1 500 tr/min. Ce ferry de 45 mètres de long effectue jusqu'à 18 fois par jour la navette de 30 minutes entre Skopun et Gamlaraett. Exploité toute l'année, y compris pendant les mois d'hiver difficiles, il peut transporter jusqu'à 270 passagers, 32 voitures et des marchandises telles que du poisson ; environ 210 000 navetteurs et touristes l'empruntent chaque année. Depuis la remotorisation, les groupes électrogènes affichent environ 20 000 heures de service chacun sans panne et ont permis de réduire la consommation de carburant de 22 %. Ce fut le début d'une relation de longue date. Depuis la remotorisation du Teistin, Volvo Penta a fourni d'autres moteurs à Strandfaraskip Landsins pour ses autres ferries et collabore à un projet en première monte.

Le Polarfront.

Un des plus anciens groupes électrogènes
Prendre un équipage inexpérimenté à bord de n'importe quel navire exige d'évaluer les risques spécifiques, mais emmener douze touristes pour un voyage de 10 jours autour de l'Arctique impose le plus haut niveau de préparation. Telle est justement la mission du Polarfront, un ancien navire polaire météorologique. À une époque, il était le dernier navire météorologique encore situé dans l'Atlantique Nord. Il a été entièrement rénové en un yacht polaire confortable accueillant les vacanciers désireux d'explorer l'incroyable faune du Svalbard. Son tour de force le plus récent est d'avoir un groupe électrogène affichant 107 000 heures de service. S'il avait fonctionné sans interruption, il aurait plus de 12 ans, ce qui témoigne de la durabilité et de la fiabilité des groupes électrogènes de Volvo Penta.

Le TMD100.

L'avenir est hybride
Les groupes électrogènes marins sont traditionnellement utilisés comme groupes électrogènes de secours et comme moteurs auxiliaires : pour l'alimentation électrique à bord, en solution de secours et au titre de la sécurité intégrée. Cependant, ils sont de plus en plus utilisés avec une propulsion diesel-électrique. Cette évolution offre la possibilité d'avoir des salles des machines compactes, conçues et implantées de manière plus intelligente, tout en réduisant l'empreinte écologique. Mais elle constitue surtout un pas de plus vers la propulsion hybride et électrique. Volvo Penta s'emploie à mener cette transition vers l'électromobilité en associant directement les groupes électrogènes aux systèmes diesel-électriques et aux solutions hybrides de série. Mais il y a beaucoup plus à venir. Prêt pour les 20 prochaines années ?

Sur le même sujet