Volvo Penta lance le concept IMO Tier III pour les moteurs D8

Conçu pour les applications de propulsion et de groupe électrogène intensives, Volvo Penta a dévoilé un moteur D8 et un système de post-traitement respectant le niveau d'émissions Tier III de l'Organisation maritime internationale (OMI) lors du salon et de la conférence internationale Nor-Shipping en Norvège.

1860x1050-D8-MH-Diesel-Inboard-IMOIII

Volvo Penta lance un nouveau moteur D8 et un nouveau concept de post-traitement conformes aux normes Tier III de l'Organisation maritime internationale (OMI). La réglementation IMO Tier III stipule une réduction des émissions d'oxydes d'azote (NOx) d'environ 75 %, en fonction de la taille du moteur, par rapport aux seuils IMO Tier II actuels. Ces nouvelles restrictions en matière d'émissions pour les navires entrant dans la mer Baltique et la mer du Nord seront mises en œuvre en 2021.

Le nouveau D8 sera certifié conforme aux règles les plus récentes IMO III, ainsi qu'aux normes internationales - US EPA Tier 3, China 1 et 2 et NRMM IWW Stage V - en faisant une solution d'envergure véritablement mondiale. Ce produit sera commercialisé en deux temps : la première variante sera homologuée en vertu des normes IMO II, EPA et de la Chine et, vers le milieu de l'année 2020, la seconde sera conforme aux réglementations IMO III et du réseau européen des voies de navigation intérieures.

Le D8 hérite de la technologie IMO III de son grand frère, le D13, qui a remporté un grand succès sur le marché.

« La solution IMO III pour le D13 a fait ses preuves dans des conditions marines difficiles. Elle a été soumise à 35 000 heures d'essais sur le terrain avant son lancement en 2018 », explique Thomas Lantz, Responsable Product Planning, Marine Commerciale chez Volvo Penta. « Le nouveau moteur D8 IMO III a été développé pour supporter une contre-pression élevée tout en préservant l'efficacité et la maniabilité. Le moteur aura la même empreinte que les modèles actuels et le système de post-traitement des gaz d'échappement est compatible avec les systèmes EVC (Electronic Vessel Control) et MCC (Marine Commercial Control) de Volvo Penta. »

La technologie IMO III s'appuie sur l'expérience de l'entreprise et le savoir-faire du groupe Volvo en matière de technologie de réduction catalytique sélective (SCR, Selective Catalytic Reduction) pour former un système dédié aux applications marines lourdes.

« Nous avons choisi la technologie SCR car elle optimise la consommation de carburant pour un fonctionnement efficace du moteur tout en conservant le niveau de puissance approprié », indique Thomas Lantz. « La technologie SCR est la solution idéale pour les clients du secteur marin. »

Contrôle des émissions
La zone de contrôle des émissions d'oxydes d'azote (NECA, NOx Emission Control Area) pour la mer Baltique et la mer du Nord suit la désignation prise en la matière par l'OMI dans les zones d'Amérique du Nord et des Caraïbes, et s'applique à la plupart des moteurs développant une puissance supérieure à 130 kW. Toutes ces zones sont qualifiées de zones de contrôle des émissions de soufre (SECA, Sulfur Emission Control Areas), qui plafonnent la teneur en soufre dans le carburant à 1 000 ppm.

Volvo Penta a initialement lancé sa solution IMO III pour ses modèles 13 litres, puis l'a mise à disposition pour une multitude d'applications de propulsion marine et de groupes électrogènes. Le moteur D8 offre une puissance de sortie pouvant atteindre 313 kW pour les applications inboard et auxiliaires, et jusqu'à 265 kW lorsqu'il est utilisé comme groupe électrogène. Dans les deux cas d'utilisation, la réduction des oxydes d'azote (NOx) passera du niveau actuellement autorisé de 7,7 g/kWh à seulement 2 g/kWh.

Optimisée pour les applications marines
La solution IMO Tier III de Volvo Penta va au-delà des limites stipulées en réduisant les émissions de NOx jusqu'à 75 %. Elle présente une conception simple et robuste, avec une technologie SCR adaptée et optimisée pour les clients du secteur marin. Les gaz d'échappement sont mélangés à de l'urée ou à un liquide d'échappement diesel (DEF, Diesel Exhaust Fluid) dans l'unité SCR. Il existe un tuyau distinct pour injecter l'urée. Les trois sorties d'échappement sont conçues selon les normes marines et offrent aux clients différentes configurations SCR possibles, ce qui facilite l'installation. La facilité d'utilisation est également au cœur de la conception de ce système complet, comprenant un réservoir de DEF et des capteurs permettant de vérifier la quantité et la qualité de l'urée. Le système comprend également une pompe de dosage et une unité de commande.

Autres avantages de la solution IMO Tier III de Volvo Penta pour le D8 :

  • Optimisée pour une teneur en soufre dans le carburant jusqu'à 1 000 ppm.
  • Boîtier unique, associé à un silencieux plus petit.
  • Possibilité d'utiliser 32 % ou 40 % d'urée.
  • Le SCR agit comme un silencieux pour réduire le niveau de bruit à hauteur de 35 dBA.
  • Brides de boulon robustes de 5 pouces.
  • Trois sorties de 5 pouces
  • Pompe d'urée électrique plus petite, aucune entrée d'air nécessaire.

« Le D8 est encore plus compact que le D13. Il offre une sortie supplémentaire qui permet aux clients de l'adapter facilement à leurs propres besoins », ajoute M. Lantz. « C'est une solution facile à installer, facile à utiliser et facile à entretenir. »

Téléchargez l'image en haute résolution >

Pour plus d'informations, contactez :

Jennifer Humphrey
Brand, Communication & Marketing
AB Volvo Penta
Tél. : int. +46 (0) 31 323 30 55
E-mail : jennifer.humphrey@volvo.com

Sur le même sujet