Le « Boating Dream » de Bernard Deguy : dans le sillage des Vikings

Voilà de nombreuses années que le légendaire navigateur français Bernard Deguy nourrit le rêve de suivre le sillage des Vikings. Son rêve voit enfin le jour. Au cours du printemps 2018, Bernard, 79 ans, empruntera un itinéraire de 2 100 milles nautiques de Suède jusqu'en France via les Îles britanniques.
Article_portrait_1860x1050

Aux VIIIe et au XIe siècles, des armadas de drakkars ont sillonné les mers et les voies navigables partout en Europe. Depuis leurs ports d'attache en Scandinavie, ces expéditions les ont amenés jusqu'à la mer Méditerranée, en Afrique du Nord, en Asie centrale et dans les îles de l'Atlantique Nord. Certains vestiges révèlent que les Vikings se sont même rendus sur les côtes orientales d'Amérique du Nord.

« Les Vikings me passionnent depuis toujours. C'étaient des marins purs et durs, les premiers grands navigateurs en Europe. C'est pour cette raison que j'ai eu l'idée de suivre leur sillage », révèle Bernard Deguy.

Et il sait de quoi il parle. Du haut de ses 79 ans, avec pas moins de 32 traversées de l'océan Atlantique, deux participations à la Whitbread Round the World Race et plusieurs années en tant que capitaine pour le légendaire explorateur Jacques-Yves Cousteau à son actif, Bernard semble avoir une grande part de sang Viking dans ses propres veines. 

 

Bernard Deguy à bord du Neptune lors de l'édition 1977 de la Whitbread Round the World Race.

Au cours de l'édition 1977 de la Whitbread Round the World Race, Bernard Deguy était skipper à bord du Neptune. Bernard et son équipage ont terminé 8e.

Le Loxo 32 à quai à Göteborg

Début mai, Bernard Deguy et Gilles Poirier ont quitté le port de Göteborg (Suède) à bord de leurs bateaux de croisière à moteur Loxo 32.

« Je voyageais déjà beaucoup enfant. Toute ma vie a été une succession de découvertes et d'aventures variées. J'ai toujours eu la bougeotte. »

Entre mai et début juillet, Bernard navigue de Göteborg en Suède à Sainte-Marine en France. Cap au Nord pour commencer, jusqu'en Norvège, avant de traverser la mer du Nord jusqu'aux îles Shetland. Son voyage se poursuit ensuite jusqu'aux îles Scilly, avant que Bernard ne se lance vers sa destination finale en France.

Tout comme les Vikings, Bernard suit le plus possible le littoral et jette l'ancre toutes les nuits pour se reposer. Avec un tirant d'eau de 0.7 m maximum, le Loxo 32 qu'il utilise est l'embarcation idéale dans les eaux peu profondes des littoraux.

« J'ai découvert ce bateau l'année dernière. Au niveau de la conception, il se rapproche beaucoup d'un voilier. Il est possible de vivre à bord avec un encombrement minimum. Sa construction répondait à mes besoins en matière d'économie et de sécurité. Tout simplement exceptionnel ! »

 

La route des Vikings de la Suède à la France, en passant par la Grande-Bretagne

Le périple de 2 100 milles nautiques suit le sillage des Viking entre la Suède et la France.

La consommation de carburant joue un rôle essentiel pour la réussite de son périple. Avec une vitesse de croisière de 12 nœuds, le moteur Volvo Penta D2-75 équipant le bateau de Bernard garantit une consommation de seulement 0,5 litre/mille nautique. Au cours de son voyage, Bernard est accompagné par son ami Gilles Poirier qui pilote un second Loxo 32 équipé de deux moteurs Volvo Penta D1-30.

« Ces moteurs sont très économiques et ne consomment presque rien. Par exemple, sur le premier tronçon de 140 milles nautiques entre Göteborg et Oslo, le bateau n'a pas consommé la moitié du carburant embarqué », précise Bernard.

Il considère être parvenu à un point de sa vie où il atteint la vraie liberté. En revenant sur tout ce que Bernard a vécu en mer au fil des années, en plus de l'aventure actuelle entre la Suède et la France, il est en effet permis de penser que sa vie est imprégnée de cette école de la liberté.

 « J'ai 79 ans, je ne peux plus me permettre d'attendre. Je dois le faire avant de disparaître », conclut Bernard avec un grand sourire.

L'itinéraire
Point de départ : Göteborg, Suède.
Destination finale : Sainte-Marine, France.
Durée du périple : de début mai à juillet 2018.
Itinéraire : Göteborg, Oslo, Bergen, îles Shetland, les Orcades, Oban (Écosse), îles Scilly, Normandie, Bretagne, Sainte-Marine.
Distance totale : 2 100 milles nautiques.
Distance la plus longue en pleine mer : 400 milles nautiques entre Oban et les îles Scilly.
Le Loxo 32
Longueur : 9,5 m
Largeur maxi :  2,55 m
Faible déplacement : 1 650 kg (motorisation simple)/1 750 kg (motorisation double)
Tirant d'eau :  0,7 m
Capacité en carburant : 150 litres
Capacité en eau :  150 litres
Vitesse de croisière : 10-12 nœuds
Vitesse maxi:  17 nœuds
Bernard Deguy

Le « Boating Dream » de Bernard Deguy

dans le sillage des Vikings

Le célèbre navigateur Bernard Deguy, 79 ans, réalise un itinéraire historique en mer en parcourant 2 100 milles nautiques dans le sillage des Vikings.

Bienvenue dans « Boating Dreams »

Bienvenue dans

Boating Dreams

Il y a autant de rêves différents que de plaisanciers – nous sommes là pour en témoigner. Pour cette série Boating Dreams, nous avons rencontré différentes personnes évoquant leurs rêves sur les bateaux et la vie en mer. Ne manquez pas les prochains épisodes !