Le « Boating Dream » de Halit Yukay : des croquis sur ses manuels scolaires à sa propre marque de yacht

Dès l'âge de six ans, il a conçu son premier bateau, l'esquissant sur ses livres d'école. Aujourd'hui, Halit Yukay, 37 ans, est le propriétaire et le concepteur de sa propre marque de yachts, Mazu Yachts.

Enfant, Halit Yukay ne savait pas que ses esquisses de bateaux le mèneraient à avoir son propre chantier naval et à concevoir ses propres yachts plusieurs années plus tard.

La marque Mazu Yachts a été créée sur la base d'un de ses dessins, grâce auquel il a eu une vision très claire, dès le début, du type de yacht qu'il souhaitait concevoir.

« J'ai conçu mon premier projet, un bateau de 58 pieds, et j'ai eu la chance de le vendre à partir de ce premier dessin. C'est comme ça que tout a commencé », explique-t-il.

« Volvo Penta a été mon choix depuis le début »

Une collaboration qui remonte à huit ans. Découvrez pourquoi Halit Yukay considère l'IPS de Volvo Penta comme le système idéal pour ses yachts.

Système IPS de Volvo Penta pour yachts à moteur

Aujourd'hui, la marque turque Mazu Yachts compte cinq modèles de yacht, le dernier projet en date étant le Mazu 82. Ce bateau de 82 pieds sera propulsé par une installation IPS 1200 signée Volvo Penta et est le premier Mazu dans la catégorie des superyachts.

« C'est une étape importante pour notre chantier naval car c'est un bateau phare et un bateau tout à fait unique par sa taille. Nous sommes très enthousiastes », confie Halit.

 

Bateau Mazu Yachts

Mazu Yachts n'a aucun intérêt à rivaliser avec les plus grandes marques de yacht, mieux vaut offrir quelque chose de différent. « Tout le monde n'a pas à aimer nos bateaux », explique Halit.

Depuis la vision initiale de Halit jusqu'à la gamme de modèles produits par la marque aujourd'hui, Volvo Penta IPS a joué un rôle clé.

« Ce que j'aime le plus dans ce système, c'est qu'il est convivial. C'est le plus important pour moi en tant que constructeur de bateaux. Il est également très silencieux, très économique et très puissant », reconnaît Halit.

Être son propre patron confère un grand sentiment de liberté, explique Halit Yukay. « Tout ce que je conçois, je peux aussi le construire. »

Son intérêt pour le bateau venait non seulement de tous les magazines de navigation de plaisance que son père achetait, mais aussi des étés passés fréquemment sur un bateau avec sa famille.

« J'aime être en mer. J'adore la voile et je navigue depuis tout-petit. Mon grand-père avait un bateau, puis mon père, nous avons donc passé tous les étés, et même parfois les hivers, à naviguer », raconte Halit.

Pour lui, sa propre expérience de la vie de bateau est essentielle pour pouvoir faire un excellent travail en tant que concepteur de bateau.

« C'est un travail difficile et un processus de construction complexe. Ce qui m'importe, c'est la sensation incroyable que vous ressentez lorsque vous effectuez le premier essai en mer, lorsque vous mettez le bateau à l'eau, vous oubliez toute la fatigue. »

La belle ville d'Istanbul est une grande source d'inspiration pour Halit Yukay, en raison de sa proximité avec l'eau.

Boating Dreams

Plus d'épisodes

Le « Boating Dream » des frères Mareco : une passion familiale

Une même passion pour les bateaux et le nautisme a poussé Conny, Jimmy et Billy, trois frères suédois, à suivre le même chemin pour devenir techniciens marins. Ils sont maintenant ensemble à la tête d'un chantier naval prospère non loin de ...

Le « Boating Dream » de la famille Osse : « Construire son propre bateau - pourquoi pas ? »

Imaginez-vous construire votre propre bateau de 30 pieds en partant de zéro ? La famille Osse à Barueri, près de São Paulo au Brésil, vit son rêve de navigation à la sueur de son front : en construisant le bateau de leurs rêves, qui les mènera un ...

Le « Boating Dream » de Bente Aust : un coin de paradis perdu au-delà du cercle arctique

On peut vivre dans un hameau isolé et nourrir les rêves les plus fous. À Langfjordnes, en Norvège, à quelque 500 km au-delà du cercle arctique, Bente Aust vit son rêve : compter sur son bateau Targa 30, propulsé par un moteur D6-400/DPH de ...